SAISON 2011-2012

 

Du 2 mars au 18 aout 2012

GROS MENSONGES

Une comédie de Luc Chaumar

Rien ne sert de mentir…

Etienne est, dans la vie, ce qu’on peut appeler « un raté » : peu d’amis, pas de famille, pas de diplôme, un petit boulot modeste, et rien qui le fasse vibrer… C’est que ce brave homme ne s’est jamais remis de sa rupture sentimentale, vieille de 13 ans…

Et lorsque le hasard replace Claire, son ex, sur sa route, il n’a pas le choix : au lieu de lui avouer sa situation peu enviable, il se construit une vie magnifique : marié à une femme charmante, père d’une enfant surdouée, grand designer, propriétaire d’une magnifique résidence secondaire,… Du vent, quoi !

Mais tout se corse lorsque la gentille Claire souhaite rencontrer tout ce beau monde : que faire ?

Heureusement pour Etienne, il y a Gabriel, son ami de toujours qui, lui, affiche une réussite professionnelle haut de gamme ! Et comme Gabriel a le cœur sur la main, il va aider Etienne à sauver la face : il lui prête sa maison de campagne, « loue » une femme à son ami,… Bref, ensemble, ils construisent un gros mensonge qui permettra à Etienne de sauver la face devant celle qu’il aime toujours…

Mais c’est sans compter sur la maladresse de Pamela, stagiaire dans la boite de Gabriel ! Une  « bercée trop près du mur », qui, pleine de bonnes intentions, va mettre les pieds dans le plat et obliger nos 2 amis à échafauder de nouveaux mensonges pour tenter de garder la face….

4 personnages, un tourbillon de quiproquos, de gags et de fous-rires….Un véritable vaudeville qui utilise toutes les ficelles du genre….

Et, comme cela devient une habitude à La Bouffonnerie, "Gros mensonges" est une création belge: malgé un gros succès à Paris, cette pièce n'avait encore jamais été jouée en Belgique, et c'esdt à La Bouffonnerie que vous la découvrirez. 

 

Avec (en alternance) :

Isabelle Innocente ou Véronique Pravata

Valérie François ou Anne-Laurence Gérard

Fabrizio Bucci  ou Alain Weber 

Benoit Fontaine

 

DU 13 octobre 2011 au 25 février 2012

LA BOMBE

Création belge 

Bombe (déf.) : arme de destruction massive aux mensurations de rêve venue garder vos enfants pendant les vacances…

Un couple, dont l’amour s’est un peu étiolé avec le temps, le quotidien et 3 enfants, décide de se reposer et d’enfin se retrouver en vacances. Ils ont fait appel à une babby-sitter qui débarque de Londres avec tous ses bagages : des mensurations de rêve, un accent exotique et un secret… Bref, c’est la bombe, dans tous les sens du terme.

  Tout, dans cette pièce, est une réussite : l’auteur, Carole Greep, qui après avoir écrit « J’aime beaucoup ce que vous faites » et « post-it », signe un nouveau succès avec « La Bombe» : une écriture fine, travaillée, dans laquelle chaque mot vaut son pesant d’or. Proches de notre réalité quotidienne, les situations et les personnages de cette pièce en sont d’autant plus cocasses : une mère névrosée en pleine dépression « post-natale », un père qui fait sa crise de la quarantaine, un ami de la famille dragueur lourd et incorrigible…. Mais le succès de « La Bombe » tient aussi dans une mise en scène très réussie de Luc Longton : il parvient à insuffler à cette pièce un rythme et une justesse proches de la perfection. Certes, l’humour est présent du début à la fin, et les jeux de mots succèdent aux situations désopilantes… et poilantes ! Mais, dans ce tourbillon de rires, Luc Longton, par son travail, offre également aux spectateurs des moments de rires d’un autre genre : une pause de 2 ou 3 secondes, durant laquelle on perçoit le désarroi d’un personnage, ou son incompréhension…ce qui nous entraîne dans un nouveau fou-rire ! Le décor aussi, joue son rôle : quelle audace de faire évoluer les comédiens dans un lieu comme celui-là ! Et quelle réussite, en cette période de météo maussade, de nous offrir quelques degrés de  plus dans les zygomatiques. Quant aux comédiens, ils nous donnent ce que nous avons désormais l’habitude de recevoir à La Bouffonnerie : une telle joie et une telle complicité sur scène qu’on ne sait jamais, en quittant ce lieu magique, qui, du public ou des comédiens, s’est le plus amusé ! Bref, une comédie explosive très réussie, qui ravira tous les amateurs du genre !

 

Avec (en alternance) :   

Emmanuelle Remy ou Justine Smal

Valérie François ou Véronique Pravata

Michel Borgs ou Nicolas Pierre

Benoit Fontaine